Villes et villages russes

Les villes

Trois grandes escales meublaient notre voyage. Première Moscou, ensuite, Yaroslav et finalement Leningrad. Les villes russes sont trépidantes. Elles sont en pleine tranformations également. Des grues partout, des condos, des appartements de luxe, on voit qu’il se passe quelque chose. Leurs métros sont efficaces. Les stations sont superbes.

On a pris un tour de Moscow-by-Night et du métro et on a découvert des stations dignes de l’époque des Tsars. Des lustres en crystal, des statues, des fresques de l’époque soviétique. Un métro de Moscou qui roule à 130km/h (moi non-plus je ne le croyais pas au début).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un truc particulier à St-Pétersbourg, quand le métro arrive à la station, il y a un mur entre le quai et le métro et donc, on ne voit pas où on est arrivé. C’est seulement quand les portes du wagon ouvrent qu’on peut voir la station et souvent, les noms des stations ne donnent pas directement devant les portes. Faut donc écouter. Dans le métro, des pickpockets, dont un qui s’est essayé sur un des touristes du groupe. Depuis, Gaston et Micheline ne veulent plus le prendre.

Les villes ont toutes les boutiques et marques occidentales. Il reste encore des statues de Lenine et son mauselée sur la Place Rouge, ou de Gagarine, d’Alexandre Nevsky et de tous les poètes, écrivains, philosophes, compositeurs ou savants russes qui ont existé. Les villes sont très propres, y a de la police partout, tant pour gérer les trottoirs, que pour la circulation. Pas trop de ladas, mais beaucoup de voiture nord-américaines. Mais très pollué car le parc d’autobus et le transport en commun fonctionne encore à l’essence au plomb. Le litre d’essence est de 1$ le litre, ce qui est passablement cher, comme tout le reste. Une curiosité, un arbre en métal remplis de cadenas avec dessus, le nom d’amoureux, pour sceller leur amour, comme sur le pont des Arts à Parisse.img_1149

Moscou

Quand on pense à Moscou, on pense à quoi?

Le Kremlin sur le bord de la Neva

img_1156

Qu’on ne sera pas capable de lire les indications

img_1160

Des monuments à la gloire des héros du paysimg_1168

Dont Lenine qui repose dans son mauselé sur la Place Rouge

img_1262

de la Place Rouge by-night et de l’Église-Basile-le-Bienheureuximg_1230

Ou de la place Rouge by-day où on y faisait défiler l’armée rouge à chaque 1er mai.img_1261

Saint-Perersbourg

Et Saint-Petersbourg, on pense à quoi?

Surement à Pierre Le Grand, fondateur de la Ville sur d’anciens marécages boueux et remplis de moustiques, pour en faire sa « fenêtre sur l’Europe ». Pierre Le Grand repose à la forteresse Pierre-Et-Paul dans sa ville. Cette forteresse, c’est l’un des trois plus beaux endroits (intérieur) que j’ai visité de ma vie.

img_1689

Il y a aussi la Tsarine Catherine Deux, grande réformatrice du pays. tombeau-catherine-ii-cathedrale-pierre-et-paul

Son Palais devenu le célèbre musée de l’Ermitage

img_1852

Les célèbres fontaines du Palais Peterhof, dont la vie en plongée donne sur la mer Baltique (le sujet de ma thèse de doctorat)

img_1748

img_1745

Les canaux de la Ville et ses nombreux ponts

img_1838

La révolution bolchévique de 1917, avec les premiers coups de canon annonçant le début de la fin pour le Tsar et sa famille.img_1849

Et bien sûr, l’Amirauté et une partie de la flotte des sous-marins de la mer Baltique

img_1820

À la question: laquelle des villes tu préfères, je répondrai que Moscou est plus « russe » que St-Pétersbourg, qui est très européenne-à-la-sauce-russe. Y a pas une avalanche de blocs appartement en béton style stalinien. Y a beaucoup de parc et de verdure et si je compare à Paris, c’est plus propre, plus ordonné et pas mal moins bruyant. Les gens sont très civilisés, courtois et ne se bousculent pas. Ca ne gueule pas partout et tout le temps.

Les villages

il n’y avait pas que des arrêts dans les villes. Les villages aussi ont été visités. Souvent les stops dans les villages correspondaient à une visite d’une église et d’un monastère. Tellement que M. Le Juge et moi-même n’en pouvions plus. Et ces églises s’appellaient Saint-Quelqu’un, ou Église de la Transfiguration, ou Sur le Sang Versé. Alors quand quelqu’un oubliait le nom, on lui disait: Église de Saint-Vladimir-de-la-tranfiguration-sur-le-sang-versé-de-Kazan. As-tu d’autre questions?

On a vu notre dose de magasins de souvenirs, de cossins de toute sorte qui nous attendaient directement sur le quai en descendant du bateau. Un des stop, Goritsi était la capitale de la fourrure en Russie. Il y avait de bons deals à faire, si la fourrure vous intéresse. On nous lâchait lousse dans les villages et on a pu voir quelques vieilles maisons en bois, les datchas. Et aussi surprenant que cela puisse paraitre, le tout était bien entretenu, avec de jolis jardins et de belles couleurs. C’est beaucoup plus moche sur la 132 à Kanawake.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s