Au pays des Stastny

J’ai été 2 fois à Bratislava en Slovaquie. La première, en février 2008, après être passé par Bremen voir mon amie Monika et la 2e, en 2011 avec Julie, alors qu’on passait quelques jours à Vienne, tout près.

C’est quoi la Slovaquie? C’est évidemment le pays des frères Stastny. Peter, 2e marqueur de la LNH durant toute la décénnie 1980 est d’ailleurs euro-député pour la Slovaquie au Parlement Européen. À ce qu’on dit, il parle encore très bien français. Son fils Paul, né à Québec joue en ce moment dans la LNH.C’est aussi le pays du célèbre film Hostel (2005), mais ça, c’est une autre histoire.

Durant la guerre froide, Bratislava était la capitale la plus près de l’Europe de l’Ouest (si tu ne considères pas Berlin-Est) et c’est connu que Vienne tout près était un nid d’espions du KGB basés à Bratislava.

C’était une froide journée de 2008

Je suis arrivé à Bratislava encore 30 minutes en avance. Ryanair peut bien se vanter d’être la compagnie aérienne la plus ponctuelle, quand tu rajoutes 25% de temps sur ton horaire.
Bon, je récupère mes valises et constate que je n’ai pas d’argent local pour payer la ride de bus jusqu’au centre-ville. J’ai un plan de comment me rendre à mon hostel, mais sans argent, je n’irai pas loin. Je vois le « bankomat », le guichet automatique juste à coté du guichet de l’office de tourisme. Parfait!

Ca, c’est de l’accueil!
J’arrive proche du guichet mais je me fais attraper par la jeune demoiselle au guichet de tourisme, avec son envie évidente de me renseigner (non, ce n’est pas du sarcasme ici). Je lui parle en anglais lui disant où je veux me rendre. Elle me donne un plan avec des détails et des directions que même le pire idiot pourrait comprendre. Ensuite, elle m’indique qu’elle peut me vendre des tickets de bus et tramway mais que la seule chose qu’elle ne peut pas faire, c’est de m’y amener directement (ah non? Dommage). Le billet coûte 22 couronnes et je décide, en visiteur habitué que je suis, de sortir 2100 couronnes, le 100 pour payer le billet. La demoiselle était très impressionnée que j’aille pensé prendre une petite coupure et n’a pas arrêté de me dire comment j’étais intelligent. Ensuite, je sors mon phrase book en slovaque et elle voit que je ne suis pas british ou américain. Là, la face heureuse qu’elle me fait: ahhh, Kanada (avec son accent). Et c’est ainsi qu’elle commence à me montrer comment prononcer les lettres et les mots en slovaque. Ce n’est pas si difficile, j’ai fais 1 an et demi de russe dans le temps, ca se dit pareil, mais je fais l’innocent un peu, pour ne pas lui gâcher son fun de m’instruire. Désolé petite, mon tram arrive. Si tu veux me revoir tu sais à quel hostel je suis.

img_3195

Pas de top-modèle dans ma chambre d’Hostel
Je prend le bus (bondé) et le tramway jusqu’à l’hostel. Je fais mon check-in et je monte au 5e pour la chambre, un peu méfiant… j’arrive et non, pas de mannequins, mais 2 australiens qui arrivent de Croatie et qui partent dans 2 jours retourner travailler en Suède. Bon ok, je suis safe! Parce que dans le « documentaire » Hostel, ce n’est pas vraiment comme ça que ça se passe et les gars ont fini découpés en petits morceaux pour le plaisir sadique d’hommes d’affaires payant pour les torturer.

hostel
C’es-tu moi qui trouve ca bizare ou bien…
Arrive ensuite un francais, un monsieur dans la quarantaine, homme d’affaire bien habillé. Je commence à lui parler avec et il me dit qu’il vient ici une fois par année par affaire et ce, depuis 5 ans environ et qu’habituellement il loge dans de grands hotels de la ville. Il ne parle pas slovaque du tout et dort maintenant dans les chambres à 5 dans les hostels. Il m’explique qu’il recrute des étudiant(e)s slovaques pour aller travailler aux USA, à vendre des livres et des cd-roms éducatifs, par des centres d’appels… Pourquoi des slovaques que je lui demande? Il me regarde et me dit: je ne le sais même pas, c’est comme ca… ouin… Donc je descend me promener et je reviens plus tard m’évacher dans le petit salon. Je le revois assis avec son laptop, à reluquer les jeunes brits qui regardaient la vue (le film). Ca me faisant tellement penser au film de mon post précédent, où des monsieurs recrutaient également de cette facon-là. Ah oui, le monsieur ronfle tellement que les 2 kangourous dans ma chambre ont demandé à se faire changer de place. Moi, j’ai mes bouchons et encore mes deux reins.

C’est très sympa comme vieille ville!
Visiter de soir, quand il fait 10c c’est toujours agréable. La vieille ville de Bratislava ressemble à Prague, moins les touristes, moins trop de boutiques souvenirs et très propre. Tout un labyrinthe de ruelles, d’arcades où l’on se perd et l’on débarque dans de petits magasins d’artisanats ou galeries d’art au fond d’un endroit perdu. Plein de lounge-bars, d’églises, de fontaines et de grandes places et de palais, de petits hotels sympas et tout ce qu’il faut pour extorquer quelques dollars aux touristes. J’y retourne aujourd’hui pour prendre des portraits de jour.

Pimpin’ ain’t easy!
Alors que j’étais sur la place principale, perdu dans mes photos et mes pensées, une madame d’environ 50 ans vient me voir et m’aborde d’abord en slovaque. Je lui dis dans sa langue que je ne parle pas slovaque. En quelle langue sinon? Je lui dis: francais ou anglais. Elle me parlera en allemand. Pas grave, ca fait 1 semaine que je vis en allemand… Donc elle se présente et me prend la main et m’offre d’aller prendre une bière. Je lui dis évidemment non, que je suis fatigué et que je retourne à l’hotel. Quel hotel elle me demande? Ehhh, l’hotel Ritz-Carlton que je lui répond. Là, un gros sourire. Je lui dis que je ne suis pas intéressé. Peut-être que si j’avais eu 50 ans de plus et elle, 50 ans de moins… mais là!! Elle ne me lâche pas la main et me faire des p’tits signes cochons avec ses doigts. Bon bon bon. Elle me dit: on peut juste aller prendre un café si tu veux. Nahhh. Finalement, elle me laisse partir.

Je trouvais ca amusant et je me disais que j’aurais dû lui demander si elle avait une fille tiens! Mais là, 25 minutes plus tard, une jeune dans la vingtaine me regarde et me lance de quoi en slovaque en s’en venant vers moi… bon pas encore!! Je lui dis non et remarque qu’elle ressemble à la vieille de tantôt… ben oui, la mère était juste à coté, à vouloir se réesseyer!! On se regarde et je lui dis: comme tantôt, c’est non, on rit et je repars.

Telle mère telle fille. C’est amusant quand tu es dedans, mais triste quand tu y repenses.

Fast forward en 2011

Et puis, en 2011, on était à Vienne et me rappelant que Bratislava n’est qu’à 55 minutes de train, pourquoi pas, suggérai-je? Tu peux aussi le faire par bateau-navette sur le Danube, mais bon, moi la mer déchainée, ce n’est pas trop mon fort et le train suffira. La gare de train de Vienne qui t’amène à Bratislava doit dater de l’époque où on faisait tout pour t’y décourager. Un malheureux quai et des trains qui ne te donnent vraiment pas envie d’y monter. Et puis, à destination, la gare de Bratislava est à au moins 25 minutes du centre-ville à pieds et comme c’est en Europe de l’est, y a rien de bien indiqué.img_3146

L’été, ca a une toute autre gueule

Des cafés pas chers, de l’artisanat en cuir, de la bière bon marché, pour une pause de la vie trépidante viennoise, Bratislava fait le travail.

img_3183img_3158img_3164img_3152

Les observations de JF

Premièrement, ne faites-pas mon erreur de rester 3 jours en hiver à Bratislava. Ce n’est pas Prague. La vieille ville se visite en 3 heures et ce, même en s’accrochant les pieds un peu partout. Ensuite, préparez votre langue slovaque ou sortez vos talents de mimes. Ne souriez pas trop et ne vous attendez pas à faire rire facilement (c’est les pays de l’est après tout!). Mais surtout, restez à l’affût des trucs amusants.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s