À chacun sa carte

Carte de crédit de voyage. Pour moi? Pour toi? Comment utiliser sa carte de crédit pour voyager davantage? On a déjà tous notre carte de crédit préférée. Quelle soit celle du temps où tu étais étudiant ou celle après être devenu un honnête adulte responsable, la question que tu te poses c’est : est-ce qu’elle m’en donne assez pour voyager?

L’image de tête provient de cet article de La Presse.

Le buffet chinois du crédit

Comme un buffet chinois, des cartes de crédit pour le voyage, il y en a pour tous les goûts, les appétits et les budgets. Le buffet du coin de ta rue va te remplir de sel, de gras et de MSG comme celui du buffet fancy du Bellagio à Las Vegas, mais ça ne te coûtera pas la même chose.

C’est pareil pour les cartes de crédit reliées au voyage.

Il n’y a pas de mauvais produits, seulement de mauvais choix. Ce site a déjà fait le travail de tri et de sélection pour nous et présente ses meilleurs résultats juste pour vous.

cartes

Source: http://www.greedyrates.ca/fr/blog/meilleures-cartes-de-credit-voyage-canada/#.V-riV_nhC70

Psychanalysons un peu vos profils.

Ménage à trois

Comme le dit le nom du vin californien le plus vendu au Québec, une carte de crédit pour voyage, c’est le ménage à trois des points à considérer :

  • Quel voyageur suis-je?
  • Combien je dépense par année sur ma carte?
  • Points ou argents?

Voyons-les de plus près. D’abord, il faut bien se (re)connaitre parmi mes catégories.

Il n’y a pas de mauvais choix.

Docteur, quel voyageur suis-je?

  • L’occasionnel
    • Un voyage dans le sud par hiver et un rêve d’aller en Europe un jour avec la femme/le mari pour voir si on aime ça. Sinon, pas trop loin de la maison, en voiture habituellement
  • Le back-packer
    • Le budget prévu pour 1 mois devra en durer 4. Survivre is the name.
  • Le familial pour 4
    • Pour chaque voyage, on part minimum à 4, que ce soit dans l’auto ou en avion. Personne laissé derrière, mais on élimine certaine destination et les dates sont difficiles à déplacer.
  • Le jet-setter
    • L’horaire est organisé en fonction des vacances, qu’il ne prend évidemment pas sur son balcon. Préférence pour la classe affaire durant les longs trajets.
  • Le bureautique
    • Le bureau m’envoie un peu partout ou me fait acheter plein de matériel. Je paie mes dépenses et on me rembourse ensuite.

Faire son frais

La question des frais annuels est importante et peut faire la différence. Certaines cartes offertes un peu partout ont des frais annuels plutôt bas. D’autres peuvent monter jusqu’à 800$ par mois.

La 2e composante c’est : qu’est-ce que je gagne/perds si je change de carte de crédit?

En gros, ça ne sert à rien d’avoir une carte aux frais annuels élevés si tu ne fais qu’un seul voyage ou si tu y dépenses peu. Tu vas payer pour tes profits et c’est comme ça qu’on fait faillite à ce qu’il parait.

Et le taux que ta banque te donne sur ta carte? (oui, on doit toujours négocier). Est-ce que ta banque t’offre d’autres avantages, comme un meilleur taux de marge de crédit si tu combines plusieurs services avec eux.

Points ou argents?

La 3e composante, c’est : qu’est-ce que tu veux comme voyage? Elle te réfère à ton type de voyageur.

Une carte de crédit reliée à des points te donne… des points à échanger (des Air Miles, des Aéroplan, des points RBC, Avion, etc.). Une carte de crédit en argent te donne… ok, vous avez compris le principe.

Avec ces points, tu peux te procurer des billets d’avions, des nuits à l’hôtel, des locations de voitures, des croisières et tout ce qui te fait sortir de chez-toi. Parfois, c’est une nuit à l’hôtel 5 étoiles qui vaudrait 1000$ ou une classe affaire pour le Japon qui t’en coûterais 5000$ de ta poche.

Avec l’argent ou les points RBC/Avion/Bonidollars ou autres, tu peux appliquer la remise équivalente en argent  pour payer ton billet, ton assurance-voyage, ta réservation de sièges ou tout ce qui relié à ton futur voyage.

De manière générale, ta carte de crédit va te donner entre 1% à 4% de points ou d’argent selon combien tu as dépensé.

Tu dépenses pour 10 000$ par année? 10 000 points. Ou 100$ en remise. Oui, je simplifie là.

Tous les points ne sont pas créés égaux

Faut le savoir, avec les points Aéroplan pour s’acheter des billets d’avion avec Air Canada ou ses partenaires, tu n’es pas assuré d’avoir la liaison directe pour ta destination, selon la date exacte que tu veux voler. Oui, tu peux te retrouver à faire 2 ou 3 escales à partir du Québec pour te rendre à Los Angeles (exemple : Montréal – Toronto – Calgary – Los Angeles) alors que le vol direct Montréal – Los Angeles existe. Il est souvent nécessaire de changer de date ou de destination si tu veux exactement avoir ce que tu veux. Bin du gossage sur le site d’Aéroplan, que je connais désormais par cœur (parfait pour m’inviter dans un diner de cons).

Pas très pratique si c’est ton voyage de noces. Ou sinon, tu dois t’y prendre des semaines et des mois d’avance.

Les billets provenant des points Aéroplan ont quand même des taxes de carburant et autres frais à payer. Ce n’est pas gratuit. Par exemple, il n’y a pas si longtemps, Air Canada et ses partenaires sur-facturaient de 300 à 600$ de frais de carburant en plus des Aéroplan que tu dois utiliser.

Les « places réservées » pour les billets Aéroplan sont limitées. Car évidemment, le transporteur préfère des clients payants, surtout en classe affaire.

Au contraire, les points RBC, Avion, Bonidollars et autres peuvent, selon le cas, être transféré dans ton programme favori de transporteur aérien ou sinon, tu peux appliquer leur valeur en argent directement sur ta dépense. Autrement dit, tu choisi le billet que tu veux, quand tu veux et au prix qu’il se vend et tu appliques la remise en points dessus et tu paies la différence.

Comme si tu magasinais avec une carte de crédit pré-payée.

Oui mais moi (toi)?

Ok, c’est bien intéressant tout ca, mais je (tu) fais quoi finalement?

  • L’occasionnel
    • Un voyage dans le sud par hiver, et un rêve d’aller en Europe un jour avec la femme/le mari pour voir si on aime ça. Sinon, pas trop loin de la maison, en voiture.

Suggestion : prenez une carte avec remise en argent directement et avec des frais annuels bas. Comme ca, tu ramasses un % de remise avec chaque achat et si tu décides de ne pas partir cette année-là, tu appliqueras ton argent accumulé à d’autres dépenses.  Prenez les billets les moins chers et gardez votre argent pour vous gâter à destination.

  • Le back-packer
    • Le budget prévu pour 1 mois devra en durer 4

Suggestion : La même que pour l’occasionnel, soit de prendre une carte avec remise en argent directement et avec des frais annuels bas. Comme ca, tu ramasses un % de remise avec chaque achat et si tu décides de ne pas partir cette année-là, tu appliqueras ton argent accumulé à d’autres dépenses.  Prenez les billets les moins chers et gardez votre argent pour allonger votre voyage.

  • Le familial pour 4
    • Pour chaque voyage, on part minimum à 4, que ce soit dans l’auto ou en avion.

Suggestion : Ici, tu as le choix. Soit tu fais comme l’occasionnel, soit une carte avec remise en argent directement, comme ça, tu ramasses un % de remise avec chaque achat et si tu décides de ne pas partir cette année-là, tu appliqueras ton argent accumulé à d’autres dépenses.  Prenez les billets les moins chers et gardez votre argent pour vous gâter à destination. Comme tu risques de dépenser pas mal avec une famille de 4, il serait approprié d’avoir une carte de crédit avec des frais annuels plus élevés, qui seront compensés par un % d’accumulation plus rapide.

Ou, si tu dépenses vraiment beaucoup et que vos dates de vacances sont flexibles, tu y vas avec une carte avec frais annuels plus élevés qui te donne un meilleur % d’accumulation et tu vas pour les Aéroplan et comme ca, toute la famille pourra avoir des billets (quasi) gratuits.

  • Le jet-setter
    • L’horaire est organisé en fonction des vacances, qu’il ne prend pas sur son balcon. On se demande d’ailleurs s’il vit encore chez-lui.

Suggestion : flexible sur la date de départ ou la destination? Destinations exotiques? Préférence pour la classe affaire? Aéroplan all-the-way. Le moment où tu réussis à échanger tes points, cela repaie tes frais annuels, surtout si tu peux voler en classe affaire qui vaudrait normalement 3000$. Mais pour que ça valle la peine, il faut toujours accumuler des points sinon ceux-ci peuvent finir par expirer.

  • Le bureautique
    • Le bureau m’envoie un peu partout. Je paie mes dépenses et on me rembourse ensuite.

Suggestion : pour celui-là, c’est à la fois le cas le plus simple et le plus difficile à déterminer. Si tu veux des points pour voyager en classe affaire-qui-coûte-un-bras, go pour carte avec points Aéroplan. Si tu veux voyager n’importe quand, n’importe où et payer directement avec des nombreuses remises car-ton-bureau-te-fais-dépenser-beaucoup, alors, carte avec remise en argent.

La fidélité, c’est payant (et pas juste une fois marié)

Tel le Curé, je dirais : choisissez une carte et restez y fidèles, car ce n’est pas toujours mieux ailleurs. Ça ne sert à rien de distribuer votre gourme un peu partout si vous voulez voyager ou économiser. Ça ne veut pas dire d’ouvrir des comptes de voyageurs assidus dans plusieurs compagnies aériennes. Mais pour vos dépenses, choisissez la carte qui correspond à votre type de voyageur et… consumez votre union jusqu’à la fin!

Les observations de J-F

Par expérience, ça te prends pas mal plus de points pour te rendre en Europe (60 000 en classe économique) qu’à Vancouver (25 000, toujours en classe économique). Pourtant, il n’y a que 2 heures de vol de différence? Le programme Aéroplan est fait pour te faire voyager principalement en Amérique du Nord. Un billet pour Vancouver te coûterais normalement 500$ ou 25 000 points. Un billet pour Parisse, 900$ ou 60 000 points. Question piège, quel est le meilleur rapport point/prix? Voilà.

Surtout que la liaison sur l’Europe offre plusieurs transporteurs en compétition. Il n’est pas rare de voir Air Transat 200$ moins chers d’Air France ou Air Canada. Donc est-ce vraiment une bonne affaire d’utiliser ses points pour l’Europe? Non, à moins qu’aucun transporteur ne t’offre un meilleur prix. Parissse non. Moscou, oui.

MAIS…

Payer 200$ de plus, ramasser les points Aéroplan avec Air Canada plutôt que voler avec Air Transat, c’est comme investir dans ton prochain voyage. Parce que si tu peux te payer un billet (quasi) gratuit la fois d’après avec Aéroplan, si tu sauves minimum 200$, alors ton choix aura valu la peine.

J’ai 2 cartes de crédits reliés à Aéroplan et je suis très fidèle (dans la vie) quand je voyage. Je paie un peu plus cher même si Air Transat me le ferai à meilleur prix. Mais au final, avec les points accumulés, j’ai pu :

  • Voyager en classe affaire vers le Japon
  • Voyager en classe affaire à Dubai

Si j’avais payé ces billets de ma poche, cela m’aurait coûté 12 000$.

Ca en fait, des frais annuels et des billets payés-plus-chers pour arriver à 12 000$ d’épargné.

J’ai à peine passé mes maths de sec. 5 au Collège, mais ca, je suis capable de le calculer.

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s