Première fois en Italie? Conseils, Part 2: excursions à Florence, Naples et Pompei

Comme tous les chemins et les trains mênent désormais à Rome et qu’après 4 jours à l’avoir arpenté, c’est maintenant le temps d’utiliser la passe de train italienne et faire des excursions. Et grâce aux trains grande vitesse, tu peux aller te promener à Florence, Naples ou Pompei et revenir dormir dans ton lit romain la même journée. Pendant le voyage de 2010, j’avais suggéré d’aller passer une journée à Florence, Naples et Pompei. La copine de l’époque était tout à fait d’accord!

Roma termini

C’est la principale gare de train de Rome. C’est là où tout va se passer pour les excursions. C’est aussi là que tu as toutes les chances du monde de te faire pickpocketer alors garde tes mains dans tes poches et tes poches, zippées.

Pour valider ta passe de train, tu dois aller au comptoir de voyage de Trenitalia. Tu montres ta passe achetée avant de partir et on te l’étampe. Elle devient valide dès le moment que tu l’as fait étamper pour la durée ou le nombre de voyages que tu as acheté.

Tu peux monter dans n’importe quel train local ou régional gratuitement et sans réservation, comme un autobus. Pour les TGV, c’est autre chose. Tu dois acheter une réservation (6 à 10 euros par personne et par voyage) pour t’assurer d’avoir une place dans le train. Donc tu montres ta passe, tu dis que tu veux aller à Florence/Naples ou ailleurs en TGV, la journée et l’heure de départ et le préposé de Trenitalia te pitonne ça. Il en ressort avec tes réservations pour un TGV précis à une heure précise. De là, ton voyage peut commencer. Si tu n’es pas certain de ta shot en italien, va sur le site de Trenitalia et fait une capture d’écran de ce que tu veux.

capture-decran-2016-11-04-a-15-41-44

Pas question de partir le ventre vide

Au sous-sol de Termini, on trouve une épicerie. Oubliez les dépanneurs de la gare centrale de Montréal. L’épicerie de Termini vaut n’importe quel IGA ou Provigo. Tu peux t’acheter des charcuteries coupées sur place, du fromage, des fruits, des pâtes, du pesto, du vin… Donc parfait pour t’apporter un pic-nic à destination. On trouve aussi les meilleurs sandwichs au monde. C’est ça l’Italie!

img_2238

Une fois tes réservations et ton lunch acheté, tu es prêt à partir.

Une excursion en Toscane? Florence

Florence, c’était la première excursion. 1h30 de TGV de Rome et tu arrives à Florence. Ben oui, on peut dire que c’est ultra-touristique, que tu pourrais aller ailleurs en Toscane, bien plus typique, bla bla bla… Mais pour une première fois en Italie avec ta copine qui en rêve depuis si longtemps, éviter Florence, c’est comme refuser d’aller à la Tour Eiffel pendant ta première fois à Parisse sous prétexte que tout le monde va là.

Une fois à Florence, tout se fait à pieds. Tu n’as qu’à suivre le flot des touristes. Nous, on a eu de la pluie, ce qui nous a donné la chance d’aller manger des pâtes à la florentine. La particularité, c’est qu’elles sont au fromage et aux épinards. Si tu veux à la viande, tu dois aller à Bologne, qui sera pour un autre billet. Quand on a dit qu’on était Canadiens et que j’ai sorti mon italien ancestral, ça nous a donné quelques rires, le dessert et les cafés offerts par la maison. C’est ça l’Italie!

Et ensuite?

Le Duomo, chef d’oeuvre de la renaissance et impossible à cadrer avec ma caméra de l’époque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et ses alentours

img_2372img_2377

Et tu marches ensuite vers où sont les musées et les statues dont le David de Michelangelo (ok, pas le vrai, il se trouve dans un musée),

img_2402

Et dans les petites rues. Tu te croirais dans le premier Assassin’s Creed sur PS3.

Et que dire du Ponte Vecchio, aussi célèbre que le Duomo!

img_2505

Comme le pont est couvert, tu peux même magasiner à l’intérieur ou à ses extrémités

img_2483img_2481

Et en fin de journée, tu reviens gentiment à Rome.

La bad-girl: Naples

Le lendemain, rebelotte à Termini avec cette fois, acheter les réservations pour aller à Naples, la vilaine de l’Italie. Si tu lis sur Naples, tu vas avoir peur d’y aller: pick-pockets, mafia, conducteurs automobiles sans-pitiés, vespas qui passent à coté de toi pour te voler ton sac, la mafia, les ordures qui trainent depuis des mois… Certains guides pour Français te déconseillent de porter des bijoux ou même, de regarder les gens dans les yeux. Bahh…

1h15 de train TGV plus tard, tu arrives à Napoli-Centrale. À la gare, on va nécessairement venir te voir pour t’offrir un logement, la première crosse en ville. Quand tu sors de la gare, tu te dis: ouin, ben je suis loin de Repentigny.

img_2194

img_2680

Mais une fois que tu passes la place principale de la gare et que tu t’enfonces dans la ville, alors là…! Dans la vieille ville, tu vois l’Italie dans tout ce qu’elle a de réelle, d’incompréhensible et de si attachante. Et c’est devant une église dont le service finissait qu’on s’est arrêté pour manger des pâtisseries italiennes, qui avaient tellement de sucre en poudre, que j’en avais plus sur moi que ce que j’avais mangé. Dans ce bordel, des voitures, des vespas et des camions vont tenter de circuler.

img_2679

img_2692

Et quand tu descends vers la mer, tu as une vue imprenable sur la baie, le fort, les yachts de riches, le Vésuve et Capri. Y en a une qui avait adoré la vue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Naples, ce n’est pas qu’un repère de malandrins, comme en témoignes ces majestueuses villas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Évidemment, tu ne peux pas venir à Naples sans manger de la pizza Napolinaine. Peu importe où tu vas la prendre, elle sera bonne. Et si tu veux du poisson, on va même venir te le présenter à ta table pour faire connaissance.

naples

Faque laisse ton régime de coté et profites!

En fin de journée, tu prends le métro jusqu’à Centrale et ton TGV jusqu’à Rome et hop!

img_2784

Live in Pompei

pompeii-5

Pour moi, Pompei, c’est d’abord un concert rock de Pink Floyd enregistré dans l’ancienne arène antique et que j’ai dû visionner des millions de fois, ado.

img_2176

Pour les autres, c’est la ville ensevelie par le Vésuve en -79 et qu’on a nettoyé depuis pour te permettre de visiter. Pour s’y rendre, tu reviens à Naples le matin, tu descends au sous-sol de la station de train et tu trouves le Circumvesiuviana. Un espèce de transport de surface pas assez grand pour être un train, mais trop petit pour être un métro, avec plein de graffitis dessus. En route, tu as une vue imprenable sur le Vésuve.

img_2102

Tu en as pour 1h15 à te faire secouer avec les autres touristes dans la campagne napolitaine pour descendre à Pompei Scavi.

img_2193

Quand tu descends du Circumvesiuviana, tu n’as qu’à marcher 1 coin de rue. Impossible de le manquer, c’est indiqué et puis, tu n’as qu’à suivre la horde de touristes. Une fois dans la file d’attente pour rentrer sur le site, tu vas te faire solliciter par n’importe quel guide qui t’offre un tour guidé-privé te permettant de rentrer plus vite. Étant avec celle qu’on surnommait « l’audio-guide », j’ai décliné leurs offres.

Et là, des ruines magnifiques, des objets retrouvés dans les décombres. Tu peux rentrer dans les maisons (ou ce qu’il en reste), voir les toilettes de l’époque, visiter le bordel ou admirer les fresques sur les murs. On y produit d’ailleurs un très bon vin de ses vignes. Et c’était le mois d’août alors j’ai sué ma vie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s