À 1 heure de Tchernobyl

Si tu as le cœur sensible ou que tu n’as jamais entendu parler de l’explosion du réacteur nucléaire de Tchernobyl, alors ce billet n’est pas pour toi. On ne verra pas ma sale gueule. On ne rira pas durant la visite au musée commémoratif. C’est un sujet tragique et sérieux et j’ai encore les poils qui me dressent en écrivant ce billet et en revoyant mes photos.

Sinon, viens lire ma visite du musée de la catastrophe de Tchernobyl. C’est presqu’aussi bon que d’aller à Pripyat, radio-activité en moins. Tu auras été prévenu.

Technobyl, c’est où et c’est quoi?

C’est dans le nord de l’Ukraine, c’est une méga centrale nucléaire et c’est aussi la ville de Pripyat située à 3km, qui y a goûté pour de vrai. On est à environ 100 km de Kiev, soit une heure de voiture max.

C’est le nuage qui nous a dénoncé

Ceux de mon âge se souviendront d’avril 1986, où, dans la nuit ukrainienne, un réacteur décide d’exploser et de créer un énorme nuage radio-actif qui s’est promené au-dessus de l’Europe pendant plusieurs semaines. C’est pas mal grâce à ce nuage qu’on a appris en Europe et dans le reste du monde, qu’une catastrophe avait eu lieu. Parce qu’au temps de l’URSS, ce n’était pas le genre de truc qu’on voulait se vanter, même avec la mise en place de la politique de la Glasnost de Gorbatchev.

Tour-guidé ou musée?

Je ne suis pas un grand fan de tourisme morbide, juste pour avoir des zééémotions. J’avais le choix entre prendre le seul tour organisé et escorté par l’armée qui t’amène passer toute la journée à Pripyat, avec un compteur-geiger. On te check à 30 km, à 10km et une fois sur place, tu dois marcher et aller scrupuleusement où on te dis. Tu peux rentrer dans les bâtiments qui tiennent encore debout et voir la vie laissée telle quelle, avec tout ce que ca comporte comme ambiance.

pripyat-3

En ce qui me concerne, j’ai préféré opter pour le musée à Kiev. L’horreur, je n’ai pas besoin de la voir « live » pour en saisir le sens.

musee

Tu as encore le choix de rebrousser chemin

La madame-aux-gros-cheveux à l’acceuil est surprise qu’un étranger lui parle d’abord en russe-avec-un-accent-québécois et ensuite, veuille visiter le musée. Elle m’explique que c’est d’abord les membres des familles des gens ayant perdu quelqu’un qui viennent ici, comme un genre d’hommage. Ca commence bien pour l’ambiance.

Le musée est sur 2 étages, on le visite en environ 2h si tu prends le temps de bien tout regarder… et plusieurs jour à t’en remettre.

Ok, on commence

D’abord, tu descends cet escalier, avec le noms de toutes les villes et villages qu’on a dû évacuer d’urgence. Évidemment, ces gens n’y retourneront jamais.

musee-2

Ce n’est que 30 heures plus tard qu’on a commencé l’évacuation de Pripyat. On leur avait de de prendre le strict minimum et qu’ils seraient de retour chez-eux d’ici 48 heures. Tout le monde dans l’autobus. Bien sûr, plusieurs sont restés derrière, on-duty pour contrôler la situation et recevoir leur dose sévère de radiation.

musee-3

Des pompiers, des « liquidateurs » des militaires, du personnel de soutien. Tous irradiés mortellement.

musee-4

Recevant mortellement 200 fois la dose de radiation supportable pour un corps humain et ce, même avec un équipement approprié.

musee-5

Des mineurs, n’ayant aucune expérience dans le nucléaire ont été dépêchés pour creuser des tunnels sous la centrale pendant que le coeur était encore chaud, afin d’évacuer l’eau radio-active et empêcher une nouvelle explosion.

musee-6

Et c’est sans compter le travail le travail héroïque des services de santé.

musee-8

Finalement, il aura pris 3 semaines aux autorités soviétiques pour officialiser la catastrophe. Avant, un simple encart (en rouge) dans le journal mentionnant un « petit problème » à la centrale, sous contrôle évidemment.

musee-7

À quoi ça ressemble aujourd’hui?

La ville est déserte depuis environ 30 ans. Des sections sont encore radio-actives. Les vues les plus célèbres de Pripyat, c’est sans aucun doute celles de la grande roue, de la piscine et du monument à l’entrée de la ville.

pripyat-7

pripyat-6

pripyat-4

Et bien sûr, tout a été laissé à l’original puisque plus personne n’y vit depuis ce temps.

pripyat-5

 

 

 

 

 


Une réflexion sur “À 1 heure de Tchernobyl

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s