Géopolitique de l’Ukraine et de Kiev: une leçon de modestie

J’ai beaucoup de difficulté avec l’enflure verbale de certains de nos politiciens de petite envergure ou de leaders d’opinions ignorants quand ils nous comparent à l’URSS, aux Nazis, à la Stasi… Je leur répondrais que t’es jamais allé à Berlin, en Pologne ou en Ukraine pour dire des choses comme ça toi. Parce que voyager, ca t’apprends aussi à relativiser les malheurs dans ton pays et à respecter les mots de l’histoire.

S’il y a une seule ancienne république soviétique que les Russes n’acceptent toujours pas d’avoir perdue, c’est bien l’Ukraine. Normal, Kiev, c’est le berceau de la culture slave et russe. S’il y a trois endroits en Europe où tu dois aller pour comprendre le 20e siècle: Berlin, la Pologne et l’Ukraine. Et 2012 était le meilleur moment pour y aller.

Petit précis de géopolitique est-européenne.

Choisis ton bord

Le pays est divisé en deux. À l’ouest, des fans d’européens, qui parlent ukrainien, qui veulent se rapprocher de la Pologne et de l’Union Européene. Dans l’est, des pro-russes, qui parlent russe et qui croient être mieux servis avec la Russie. Alors c’est ca l’Ukraine, un pays qui veut rentrer dans l’Union européenne, mais qui est dépendant du pétrole et de gaz russe. Un pays qui veut être avec l’OTAN, mais qui, jusqu’à l’annexion de la Crimée par Poutine, abritait la plus grande base des sous-marins de l’armée rouge à Sebastopol.

Et puis, pour les Russes, Kiev, c’est comme ton ex: elle n’est plus avec toi, mais tu te sens encore un droit de juger son futur parti, « après tout ce que tu as fait pour elle ». Tsé, même le métro de Kiev ressemble à celui de Moscou.

257283_10152086407535472_233100433_o

Puisque Staline a mis beaucoup d’efforts pour « importer » une large population russe en Ukraine pour la russifier, ça donne qu’aujourd’hui, tu peux parler aussi bien russe qu’ukrainien, même si les deux langues se ressemblent beaucoup.

img_0926

Elle y a goûté en 1932-1933 avec la grande famine

Et au milieu de tout ça, entre les deux, il y a Kiev. La capitale y a goûté dans le temps et si reviens seulement au 20e siècle, les malheurs ont commencés avec la fameuse et honteuse famine organisée par Staline durant les années 1932-1933, qu’on appellera Holodomor en ukrainien, signifiant « mort par famine »qui tua 2,5 à 7,5 millions d’habitants. Le principe était simple: Staline manque de blé pour prouver aux autres républiques soviétiques que le système de planification centralisée et les plans de 5 ans fonctionnent. Pour ne pas perdre la face et pour cacher les retards du pays, il confisque les récoltes produites en Ukraine et édicte des règles contre la migration de la population affamée pour la garder chez-elle. Résultat: la plus grande famine connue en temps de paix et en même temps, une odieuse tentative de détruire l’esprit nationaliste ukrainien.

Et quand tu visites le mémorial à l’Holodomor à Kiev, tu comprends que la famine, c’est probablement la pire mort que tu puisses subir, à mon humble avis de gars qui a déjà eu faim. C’est dans les endroits les plus touchants que j’ai visité, avec le musée Tchnerobyl, Hiroshima et le camp de travail de Dachau.

img_5547

img_5538

Aujourd’hui, le grand Parc de Kiev témoigne de cette tragédie. On vient s’y recueillir mais également s’y marier parce que le site est magnifique.

img_5533

Et ca recommence avec les Nazis

En 1941, les Nazis s’étaient emparés de Kiev et y sont restés jusqu’en 1944. Quelques membres du NKVD, la police secrète de Staline ont dynamités leur place centrale et leurs bâtiments historiques pour en tuer quelques-uns. C’est l’endroit où de petits magouilleurs ont essayé de me faire le coup classique du porte-feuille tombé par terre. 

Alors pour se venger (des explosions, pas des petits magouilleurs), les Nazis ont décidé de faire payer les Juifs, quoi d’autre. Alors on en a trouvé, jetés dans le ravin de Babi Yar près du parc commémoratif de l’Holodomor et on a sorti la grosse mitraillette pour tirer à bout portant sur eux. Après 2 jours de gachette crachant du gros calibre, 33 000 morts qu’on a ensuite recouvert de terre au bulldozer. Alors tout près du monument à l’Holodomor, tu as celui de Babi Yar.

APTOPIX Ukraine Babi Yar

Et les malheurs continussent…

Avec Tchernobyl en 1986 et sa la catastrophe nucléaire. Par chance, si je peux me permettre l’expression, les grands vents ont poussé le maximum des radiations à l’extérieur de Kiev.

pripyat

Pour se continuer en 2004 avec la Révolution Orange sur la Place de l’Indépendance ou du Maidan, pour foutre à la porte les corrompus qui avaient fraudé l’élection présidentielle. D’ailleurs, le président sortant, accusé de fraude, a perdu les mêmes élections lors d’une reprise. La Maidan n’est pas particulièrement jolie, à moins d’aimer le cubisme et les bâtiments néo-staliniens.

322123_10152085529485472_1623380428_o

Re-belotte en 2013

Et ça recommence de nouveau en 2013 lorsque le président de l’époque décida d’effectuer des rapprochements avec la Russie, tournant le dos à un rapprochement avec l’Europe. La moitié ouest du pays, pas trop d’accord avec cette décision décida de se faire entendre et de destituer le président à la suite de manifestations monstres.

La suite? Un pays divisé est-ouest, déstabilisé, fragilisé. La moitié est de l’Ukraine, industrielle lourde et sur le déclin,  avec une population se sentant loin et incomprise des élites de la capitale (tiens tiens) considère qu’elle se sentirait mieux et respectée avec la Russie. Et on soupçonne les autorités de Poutine d’agiter les tensions pour faire éclater le pays. Évidemment, il joue sur le robinet du gaz naturel pour faire chanter l’Ukraine et l’Europe, puisque le-dit pipeline passe par l’Ukraine. Il faut dire que la Russie vend son gaz naturel à bon prix d’ami à L’Ukraine.

Alors de quoi se plaint-elle, hein?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s