Djef Unchained

Je n’avais même pas 30 ans quand j’ai été en Lousianne. C’était pour donner une conférence de doc. Avec mes parents et ma copine de l’époque, on avait décidé de profiter de cette occasion  pour  vivre le Mardi Gras et de visiter une plantation. Et récemment, j’ai réécouté le film « Django Unchained » qui se passe à l’époque de l’esclavage des noirs dans les états du sud des USA et je me suis rappelé ce voyage en 2003. Et même si c’était quelque chose de marquant, tu le vis encore plus brutalement après avoir vu ce film qui reconstitue la vie des noirs sur les plantations. Croyez-moi, Tarantino avait fait ses devoirs pour son film.

Mais la Louisianne, c’est ça mais aussi plein d’autres choses, dont son Mardi Gras.

Oak Alley Plantation

Sans aucune doute la plus célèbre plantation, Oak Alley se fait très bien à partir de la Nouvelle-Orléans. Tu ne peux pas la manquer, c’est celle avec la plantation de chênes de part et d’autre d’une allée qui te mène à la propriété d’un coté et au majestueux Mississippi de l’autre.  Il faut savoir que la propriété a été construite par des industriels français, avant que la Lousianne ne soit vendue aux Américains. Toute la main d’oeuvre pour la construction était évidemment constituée d’esclaves.

102-0242_img

Oak Alley c’est tant la richesse avec ce manoir que les « shacks » où habitaient nos esclaves. Parmi eux, un certain Antoine, jardinier de son état a réussi à créer un type de pacane que l’on peut ouvrir avec une seule main. Bravo Antoine!

102-0238_imgOn y cultivait la canne à sucre, contrairement aux autres plantations, elles, de coton.

Je me souviens qu’on nous a expliqué que les conditions d’esclavage en Louisianne était plutôt différentes de celles retrouvées ailleurs aux USA. D’abord, la région appartenait d’abord aux Espagnols et ensuite aux Français qui gouvernaient les « peuples inférieurs » selon des codes législatifs européens, un peu plus relax que la manière américaine. Donc, on permettait le mariage entres esclaves, on n’avait pas le droit de les torturer, on ne séparait pas les familles et on les éduquaient de manière catholique, avec église et tout. Ils étaient donc considérés comme humains.

Un Mardi très Gras

En 2003, je n’avais qu’une année de doc de fait et je me proposait déjà d’aller faire une conférence à  l’American Association of Geographers. Ça tombait justement pendant le Mardi Gras en mars. Excellent timing pour que mes parents et ma copine de l’époque viennent avec moi. On verrait les parades, on se sauverait de l’hiver, on entendrait du jazz et on visiterait le fait français aux USA.

Juste avant de faire le Carême, on fait d’abord la fête sur Canal et sur Bourbon Street à la Nouvelle-Orléans. La tradition est simple, tu regardes passer la parade et les gens sur les chars te lancent des colliers. C’est le jeu de les attraper au vol (y a de la compétition). Mais attention, une fois qu’ils sont tombés par terre, tu ne les ramasses pas. Ca, c’est pendant le jour.

Le folklore vaudou est toujours à l’honneur et les vieilles croyances ne sont jamais bien loins. Évidemment, c’est un habile mélange de croyance africaines amenées par les peuples noirs esclaves et un mix de catholicisme appris sur les plantations.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand la parade est passée, tu vas faire un tour dans le Quartier Français où là, on te lance des colliers à partir des balcons et toi, en bas, tu demandes à celles en haut de « flasher leurs boules » (avec plus ou moins de succès).

101-0157_img

101-0164_img

Tu rencontres des personnages intéressants

101-0158_img

Je me rappelle aussi d’un kiosque où on se moquait des inspecteurs internationaux qui ne trouvaient pas d’armes de destructions massives en Irak. On avait un « Inspecteur Clousot », un « Monsieur Magoo ». Mais qui avait raison finalement hein!

Et Catherine, copine de l’époque, dans l’ambiance.

101-0167_img

Le soir, la rue est pleine de déchêts qui font « spinner’ les voitures.

101-0169_IMG.JPG

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s