Probablement le pire Noël ever, 2e partie

Il y a 2 versions de la suite de cette histoire. En fouillant dans mes archives et mes souvenirs, j’ai retrouvé la mienne et celle de mon ex. Je dois avouer que son texte est particulièrement réussi alors je vous le reproduit ici. À l’époque, ça avait fait rire nos ami(e)s et familles et fait pleurer sa mère. Et on avait de grosses valises… À toi Catherine!

Ceux qui ont pu lire le récit de JF et ont versé une larme avec notre  pitoyable réveillon de Noel, le récit qui suit, peut encore vous faire pleurer.

Après avoir passé notre 25 décembre dans notre chambre d’hôtel pcq il n’y avait rien d’ouvert a Sorento (et pas de bus), nous étions prêts et contents de partir de ce trou boueux et visqueux le 26 décembre, direction la Sicilia!

Notre itinéraire du 26 n’était pas évident: un bus pour se rendre à la gare de Sorento (10 min) + le Circumvesivio (un train/métro jusqu’à Naples 1h15) + Naples à Catania (7h). Donc longue journée en perspective. Nous étions debout à 5h35 am pour prendre le premier bus qui passait à notre hôtel à 6h50. Comme nous étions le 26 déc, qu’en plus c’était dimanche, nous nous étions préparés à devoir marcher jusqu’à Sorento avec nos valises sur la route pas de trottoirs où passent comme des malades les autos à 10 pouces de ta face, rasant de te lutter à chaque fois.

Bref, nous avons été super chanceux car il a commencé à mouiller… mais un bus est arrivé (miracle) la journée commençait bien. Arrivés à Sorento, nous pouvions espérer prendre un train pour Naples plus tôt que prévus (tant mieux, nous voulions arriver tôt pour booker une réservation de sièges). Seul problème, on ne pouvait pas acheter de billet, les guichets étaient fermés…

Et là, il s’est mis à pleuvoir de façon atroce mais nous étions à l’intérieur. Finalement, quelqu’un se décide et ouvre le guichet. On se dirige vers le quai 3 d’où partait le train. Mais le train était fermé… et il mouille…et on a des grosses valises… Un dividu réussi à forcer la porte et on entre dans le wagon. Quelques minutes plus tard, une rumeur part et
tout le monde se met à sortir du train en courant pour aller au quai no 1. On les suit….et il mouille…et on a des grosses valises… Là, le train a l’air de vouloir partir, mais un contrôleur vient nous dire qu’il faut retourner au quai no.3…. On se remet à courir…et il mouille…et on a des grosses valises…

circum

Le train par finalement et on arrive à Naples vers 8h30, notre train est à 9h36…super. Sauf qu’à 9h36, on annonce 45 minutes de retard pour le train… On prend notre mal en patience… Maintenant, notre train a 1h45 de retard…. il est 10h30, on a faim (on a déjeuné à 5h30) et comme la vie n’est pas facilitante ici, on décide de déroger à une règle qu’on s’était donné il y a 4 ans….pas de McDO tu ne mangeras… On a craqué!!!!!!!

En revenant du Mcdo, on s’aperçoit que notre train a maintenant 3h de retard. Pour ceux qui connaissent l’heure, 3 h à téter dans une gare frette, c’est long, très long! On va s’asseoir et un peu plus tard, une Française à cote de nous dit que le train a maintenant 7h de retard… on veut se pendre, espérer que c’était une blague.

ritardo

7h d’attente plus tard, on embarque et on demande au contrôleur si on est dans le bon wagon car le train va se séparer en 2 arrivé en Sicile, une partie va à Palerme et l’autre à Siracusa (nous on va à Catania, sur le chemin de Siracusa). Le contrôleur nous assure que nous sommes dans le bon wagon. Le trajet est très bien, nous longeons la mer et c’est absolument magnifique.

Arrivés à la dernière ville avant la traversée en Sicile, des Français à coté de nous, nous font douter que nous somme dans la bonne partie de train car eux vont à Siracusa et changent de wagon. J’obstine JF qui veut croire que le contrôleur n’est pas fou… mais sur la notre porte de wagon c’est écrit Palermo… Je me doute qu’on va là. Je demande à quelques personne qui me confirment tous mes doutes, mais aucune autorité officielle, les
contrôleurs ont disparus. Bref, je convainc JF de changer de wagon et une (autre) longue attente commence…. Le train doit embarquer sur un bateau pour traverser en Sicile, mais c’est pas loin, genre Québec-Lévis… Tout d’un coup, les lumières s’éteignent et tout devient noir dans notre wagon…et on nous fait attendre 1h30 avant d’embarquer dans le ferry avec le train. Je sais pas si vous savez mais attendre dans le noir dans un train avec des Italiens pendant 1h30, c’est long…et il mouille…et on a des grosses valises…

ferry

On embarque enfin sur le ferry et on peut descendre du train pour aller sur le pont. Si notre trajet n’avait pas pris de retard, nous serions arrivés à Catania à 16h30… Il est maintenant 19h30…. Nous traversons mais il fait noir donc on ne voit pas grand chose mais c’est agréable. Ça doit être impressionnant de jour. Notre train poursuit ensuite son trajet vers
Catania… Si j’avais écouté JF et pas tenu mon boutte, nous serions restés dans le 1er wagon et ferions route vers Palermo… Victoire!!

Nous arrivons à Catania vers 21h30. et il mouille…et on a des grosses valises… et JF décide qu’on ne prendra pas de taxi. Ils ont l’air crosseurs, les taxis, ils n’ont pas d’enseigne, et dieu sait combien ils vont nous charger. Notre hôtel est à 1km de la gare et on a un mini plan, ça devrait aller. Mais il mouille…et on a des grosses valises…et les rues sont
croches en pierre… et y a plein de flaques d’eau géantes qu’on doit éviter ainsi que des mardes de chien… On réussi à ne pas se perdre et on trouve finalement la rue de l’hôtel: la Residence Politi sur la rue Politi au no 12. On sonne et la porte n’est pas barrée. On entre dans l’immeuble et une porte indique Politi Residenze. On sonne… pas de réponse… On resonne, on cogne, on braille… Y a personne! Il est 22h, on est tout trempés, on n’a
pas mangé depuis 10h30 et on est fatigués. On a le numéro de téléphone, alors on part à la recherche d’un téléphone. On trouve un centre qui a des appareils et j’achète une carte au Paki qui tient le commerce et j’appelle l’hôtel… Qu’est-ce que vous pensez? Boite vocale… Et comme nous ne nous sommes pas présentés à l’hôtel, selon le site où nous avons booké, ils nous chargent quand même la nuit…

pluie

Complètement dégoûtés, à moitié morts, affamés, bref au bord du précipice du désespoir, on part à la recherche d’un autre hôtel , n’importe quoi en bas de 80 euros et on prend. On sera pas trop difficile. Mais il mouille…et on a des grosses valises….et Catania est la capitale Sicilienne du crime et on averti dans notre guide de ne pas s’aventurer dans n’importe où.  On s’arrête pas très loin devant un hôtel qui a l’air super bien. J’entre pour
m’informer des prix 100 à 140 euros (160$-250). trop cher. Je m’apprête à sortir quand le réceptionniste me crie: prego, we have a promotion! Combien? 80 euros avec petit déjeuner buffet…. Vendu!

JF va vérifier la chambre, tout est parfait, on prend 3 nuits et demain on ira discuter avec les gens de la Residenze Politi…Enfin, un vrai hôtel avec du chauffage et une toilette qui fonctionne! C’est un 3 étoiles donc gros luxe!!! Au moins, on se fera pas chier le reste du séjour….Déjà que j’ai des ampoules aux mains à force de traîner les valises (qui sont grosses)…

valises


Une réflexion sur “Probablement le pire Noël ever, 2e partie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s