Colis Suspect dans le TGV

Avril 2009, TGV Lyon-Parisse. On arrête dans une gare de campagne tellement petite que les 2 TGV bouts-à-bouts dans lequel je suis, sont trop longs pour le quai. C’est alors qu’on nous dit que suite à la découverte d’un colis suspect, on va évacuer la première section du TGV d’urgence et faire une fouille et des contrôles. Dans la 2e section où je suis, on nous laisse dans le train. Certains posent des questions à savoir: si le colis est vraiment dans notre train, on va faire quoi, sauter avec? L’armée française nous répond qu’elle a ses instructions et de ne pas poser de questions.

Premier problème
Alors que ca faisait 45 minutes qu’on roulait et que je réussisais à tomber endormi, le TGV Lyon-Parisse s’est arrêté dans les champs. On a attendu 30 minutes, ensuite, on nous a dit qu’à cause de problème de sécurité, nous allions faire marche arrière et arrêter à la plus proche gare. Hmmm, étrange. 2 TGV mis bout-à-bout ça ressemble à ça.

tgv-double

Alors on arrête à Santhonay, une gare de campagne tellement petite que les 2 TGV bouts-à-bouts dans lequel je suis, sont trop long pour le quai. C’est alors qu’on nous dit que suite à la découverte d’un colis suspect, on va évacuer la première section du  TGV d’urgence et faire une fouille et des contrôles. On attend…

sp_a0205

On sort ou pas? On va exploser ou pas?

Évacuation d’urgence du premier TGV
15 minutes plus tard, deux hélicoptères de la police survolent le train, on entend la police, les CRS et l’armée arriver. La police encercle la gare et les CRS se mettent le long du train. Le premier TGV du devant, celui sur le quai est évacué d’urgence. Nous, on nous dit d’attendre dans le train…On est la section du TGV qui donne sur pas-de-quai. D’la marde, je veux mes photos de l’événement. Je pourrais ensuite les vendre aux nouvelles. Je sors, je prends mes photos et je remonte à mon siège.

sp_a0207

L’armée dans le train
À ce moment-là, toujours pas d’infos. Peu après, l’armée rentre dans le TGV, avec mitraillettes à 2 pouces de ta face et des chiens-renifleurs qui ont l’air aussi enragés que les militaires. On reçoit l’ordre de ne pas bouger de nos sièges.

Les enfants et les bébés braillent, ça fait vraiment une belle ambiance. On entend dehors la police donner des instructions à la foule et tous commencent à se faire contrôler: papiers et bagages.

Contrôle d’identité et de bagages
On commence à se faire fouiller. On contrôle aussi nos identités. Je n’avais pas apporté mon passeport, mais j’avais ma carte de séjour (expirée) et mon certificat de renouvellement  et j’étais bien content d’être en règle. Quand tout le monde a fini d’être contrôlé, l’armée est sortie du train et on a pu repartir.

Mais l’autre TGV a dû rester et les passagers étaient encore dehors. Possiblement que le colis était dans l’autre train…

Ma question: si la bombe explose dans le 1er TGV, est-ce que ceux du 2e et ceux sur le quai ne risquent pas d’êtres soufflés avec?

Curieux protocole…

Messages à la gang de la MEC
Pendant l’aventure j’envoyais des messages à tout mon monde à la MEC. Évidemment, ils me disent que je suis tout un raconteur et que c’est comme un roman mon histoire, que Batman devrait arriver, sans se soucier, évidemment, de mon frôlage de la mort (bon ok, pas tant que ça…)

Je suis revenu à la MEC 3h plus tard, en shakant encore… j’ai été à la cuisine voir ma gang. Ils m’ont servi un verre pour que je dé-stresse un peu. J’ai raconté mon histoire et montré les photos pour qu’enfin ils me croient. L’un d’eux m’a effectivement demandé où était Batman dans tout ça.

Encore un colis!!
La gang voulait aller au Louvres car il devait y avoir un lightshow sur les pyramides, je n’étais pas trop dans le mood, mais ils m’ont convaincu que ca me ferait du bien de me changer les idées. Et puis, qu’est-ce qui pouvait arriver de mal? Alors on va prendre le RER (le train de banlieue) à notre station Cité Universitaire… il a du retard, évidemment.

C’était à cause d’un colis suspect à la station Châtelet!!

Non vraiment 2 alertes aux colis suspects dans la même soirée, ça me suffit. Y a fallu qu’ils me trainent de force pour que je les accompagnent.

Je vous passe les détails de la suite de la soirée devant le Louvres.  On y a été mais c’était poche.

3018_80601286852_721436_n

À 23h, j’étais au lit et j’en ai shaké toute la nuit.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s