Kuala Lumpur

On m’avait dit trois choses de la Malaisie: tu vas tellement bien manger sur la rue, tu vas voir des Malais, des Chinois et des Indiens vivre ensemble et heureux… et tu vas avoir chaud.

Et le tout s’est avéré vrai. J’ai eu 3 jours bien remplis à marcher, manger, suer, vouloir me convertir au bouddhisme, hindouisme et islam et m’esclamer: « wow, c’est dont bin beau »! Si t’as pas la chance d’aller en Inde, les grottes de Batu, c’est un excellent début ici pour visiter l’un des plus grands lieux sacrés hindous à l’extérieur de l’Inde et te croire dans Indiana Jones et le temple maudit, Willie et Demi-Lune en moins. Calimaaaaaa!!

Dis-moi la première chose qui te vient en tête

Dans la capitale, je dirais: « toute est dans toute ». Comme dans: y a toute sorte de monde, de races, de couleurs, de bruits, d’odeurs et d’habitudes ici. Y a un centre moderne qui pourrait rivaliser avec Hong Kong et Tokyo pour le magasinage à l’air climatisée pour ces Malais qui commencent à avoir de l’argent. En suite, il y a la vie sur la rue, avec, comme si tu étais à Hong Kong, ces magasins douteux où on te vends des caméras et des lunettes soleils qui ne dureront pas le temps de recevoir ta monnaie après avoir payé et surtout, les gens.

Tu regardes dans une cafétéria tu verras des femmes malaysiennes voilées, très observatrice de l’islam. Tu verras des Tamouls et des hindous qui n’ont jamais chaud, même en Jeans et chemise et tu verras des Chinois qui se sont tous pris un nom occidental, comme à Hong Kong.

IMG_1939

Et des routes congestionnées, des buildings modernes et un monorail. De mon 31e étage, j’ai une vie imprenable de soir.

18296991_10158611468275472_1235141052_o

Et qu’est ce qu’on mange dans ce patelin?

Si tu oublies les grandes enseignes et les restaurants dans les centres commerciaux, tu dois manger dehors, sur la rue. Et là, tu as le choix: indien (végétarien de préférence), chinois ou malais. À peu près chaque quartier a sa rue alimentaire où on t’assoie à n’importe quelle table et tu peux manger à peu près ce que tu rêves de. Y a les brochettes (satay) au boeuf, poulet ou agneau, très malais, sinon, tout ce qui est jaune dans le curry indien ou des soupes-repas et des dumplings chinois. Et si tu es aventureux, tu t’essaies pour le porridge aux grenouilles. Si tu as dépensé 6$ max et que tu as encore faim, c’est que tu es un ogre.

 

Little India

J’ai été à la gare centrale (Sentral Stesen) pour acheter mon billet de train pour Penang. Et juste à coté, tu as Little India. Je l’avoue, la culture indienne est plutôt mystérieuse pour moi. Oui, quelques restos indiens et brûlements d’estomacs de curry cheap sont pas mal le maximum de mon expérience réelle avec eux. Quessé tu veux, y en avait pas à Repentigny dans le temps.

Alors tu sors de la gare et à quelques blocs de là, tu arrives dans Little India. C’est facile, tu n’as qu’à suivre la musique typique de Bollywood. Little India, c’est petit et malgré ce qu’on peut en penser, pas vraiment touristique. Y a des boutiques pour les Indiens principalement. Et qu’est-ce que ca achète, des Indiens dans ces rues-là? Des vêtements colorés, des ordinateurs, des plans pour le mariage, des fruits et légumes frais et pour les femmes, tout le kit de poupounage. Tu as fait le tour après quelques coins de rues. Ici, contrairement aux Indiens du centre-ville qui-veulent-te-vendre-une-caméra, on te laisse regarder tranquillement. À voir.

La Mosquée Nationale

De là, tu peux marcher environ 20 minutes et tu arriveras à la (très) grande Mosquée Nationale. Des fois, tu oublies que tu es en pays majoritairement musulman. J’avais vu la grande mosquée d’Abou Dhabi, – ma première fois dans ce type de bâtiment – et j’avais été ravi. La Mosquée Nationale de Kuala Lumpur est beaucoup plus modeste, puisqu’elle n’a pas été financé par un riche Sheik-avec-trop-d’argent. Mais le principe est le même:

  • une entrée pour les fidèles, une pour les visiteurs
  • des heures où la mosquée est réservée aux prières (5 fois par jour)
  • un minaret qui fait l’appel à la prière. Partout dans la ville tu vas l’entendre
  • tu dois être habillé convenablement. C’est-à-dire: pas de camisoles, pas de robes courtes ou de shorts, et pour les femmes, tu dois couvrir tes cheveux et tes bras. C’est pas mal les mêmes règles que n’importe quelle église à Rome ou en Europe de l’Est d’ailleurs.

Mais si tu passais dans le coin, en short et t-shirt (parce qu’il fait +45c) et que tu veux quand même visiter, tu fais quoi, me demanderez-vous?

Aucun problème, on te prêtera une robe pour te couvrir de manière appropriée. Tu enlèves tes souliers et hop, tu rentres. Facile comme ça. Et puis, marcher sur du marbre pieds-nu, ça a comme quelque chose de riche et d’apaisant.

IMG_1984

Les femmes à l’accueil parlent un anglais impeccable et s’assurent que les règles sont suivies et protocole, respecté. Alors oubliez l’image de la femme musulmane soumise, entk pas par ici!

Que tu t’y connaisses en théorie de l’Islam ou pas, ca ne fait pas de différence quand tu visites une Mosquée parce que, contrairement à une église chrétienne ou un temple hindous, il n’y a pas de « personnages », de fresques, de lieux, de scènes… Évidemment, tu ne retrouveras pas non-plus de représentation du prophète, comme tu trouverais la face de Jésus dans une église. Alors ce qui est joli, c’est l’architecture, les ornements, les bassins d’eaux et évidemment, la salle de prière. Contrairement à celle d’Abou Dhabi, celle-ci est réservée aux fidèles. Mais sinon, tu peux aller partout.

IMG_1987

IMG_1991

IMG_1992

Près de la salle de prière, des Imams sympathiques et des femmes fidèles et volontaires viennent te jaser ça avec plaisir. Alors Madame est venue me jaser ça. Et là, tu peux poser toutes tes questions: sur la Mosquée, sur l’Islam, sur les croyances, les rituels, la guerre au Moyen-Orient etc.

La volontaire a été particulièrement fier de moi quand je lui ai récité les 5 piliers de l’Islam. Et puis, on s’est mis à parler du nicab (le full-face), de la séparation des hommes et des femmes dans la Mosquée (pour éviter les tentations pour les hommes), la guerre au Moyen-Orient et la cohabitation avec le bouddhisme et l’hindouisme dans le pays.

À aucun moment on m’a raconté des salades ou essayé de me convertir. D’ailleurs, on s’est amusé à faire les liens entre le christianisme et l’Islam.

Et puis, je suis reparti.

Les caves de Batu

Manny, c’est l’ami de « princesse », l’amie malaisienne que j’avais rencontré à Hong Kong voilà 2 ans et avec qui j’ai été visiter Macau. On devait aller dans la ville historique de Malacca, mais Manny a dû changer les plans et on s’est plutôt retrouvé aux caves de Batu, où se trouve le temple de Murugan, divinité hindoue de la guerre et frère de Ganesh, celui qui ressemble à un éléphant. Dès l’arrivées, tu peux admirer une gigantesque statue en or de notre ami Murugan et les 300+marches à monter. Mais il s’est mis à pleuvoir alors tant pis.

IMG_8698

Manny est un pur malaisien hindous, dont la famille éloignée vient du Sri Lanka et comme guide pour visiter les lieux, tu ne fais pas mieux! J’avais quelques souvenirs d’un cours des religions au Collège, mais ca datait quand même de 1992. Malgré tout, je comprenais quand il parlait de réincarnation, de Nirvana, de Vishnu et cie. Je lui ai appris que feu l’ex-Beatles Georges Harrison était un fervent croyant hindous suite à son voyage en Inde avec le reste du band.

IMG_8660

On commence par un lunch de cuisine indienne végétarienne et hop, on part à l’aventure dans les caves sacrées.

En route, on croise quelques animaux exotiques. Faut faire attention aux singes parce qu’ils vont venir te voler à peu près tout ce que tu as dans les mains. Pour les paons, ils ne viennent te voir que tu as de quoi à manger à donner.

IMG_8682

Dans les grottes, c’est des divinités, des légendes, des personnages, des scènes de vie…. c’est tout simplement extraordinaire!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et puis, tu arrives dans ce qui pourrait ressembler à un laboratoire d’un savant fou, avec ses serpents près à te dévorer, toi et ta famille.

IMG_8668

Plus profondément dans les cavernes, tu te croirais dans Indiana Jones et le Temple Maudit, avec les pierres de Sankara (fortune et gloire) et les sacrifices humains. Mais pas de rails pour te sauver des méchants.

IMG_8688

IMG_8693

ToDSankaraRetrieval

J’aurais voulu en savoir plus et du moins me rappeler de tout ce que Manny m’a appris sur l’hindouisme, parce qu’ici, ce lieu, c’est très sérieux! Il y a d’ailleurs plusieurs temples et caves à explorer selon ta divinité favorite.

IMG_8683

IMG_8684

IMG_8685

Les grottes de Batu, c’est à voir absolument. C’est facile de s’y rendre en transport en commun mais le plus important, faut y aller accompagné pour comprendre minimalement ce qui se passe, même si tout est bien indiqué en anglais

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s